Menu
Logo Saint Pierre En Faucigny

Cœur de ville : Saint-Pierre Centre 2025

Saint-Pierre-en-Faucigny est une commune jeune, née en 1965 de la fusion de 3 communes : Saint-Pierre de Rumilly, Saint-Maurice de Rumilly et Passeirier. La commune est alors composée de 3 grands « quartiers », suffisamment proches les uns des autres pour construire une ville dont les centres de vie restent cependant trop éloignés pour en former un seul. Dès lors, l’idée de créer un véritable centre-ville, cœur de la commune et trait d’union entre les habitants, à commencer à germer dans l’esprit des élus.

La zone concernée située autour de l’église et de la Mairie, s’étend sur 45 802 m2 (surface totale acquise par la commune depuis 1993 en vue du projet d’aménagement Saint‑Pierre Centre 2025). L’aménagement portera dans un premier temps, uniquement sur 2,7 hectares.

1994 – 2016 : les premières pierres du projet

L’urbanisation de la commune au fil des années s’est concentrée naturellement à proximité des grands axes de circulation, laissant un espace important à l’agriculture. Ce développement a aujourd’hui une forme de « U » très significative. Les élus se sont saisis de cette opportunité pour construire un vrai cœur de ville pour la commune.

Le projet se déploie en 3 grandes étapes :

  • les acquisitions foncières, permettant d’assurer une surface raisonnable pour la construction du futur quartier,
  • la définition du contenu du projet, alimentée par un premier concours d’idées puis par l’appel à un groupement de professionnels (juristes, urbanistes..) qui travaillera sur la conception détaillée du projet avec les élus,
  • la réalisation du quartier, phase finale du projet.

Les enjeux pour la commune

fotolia_96811282_l-web

Outre l’aménagement urbain, Saint-Pierre 2025 vise à développer l’attractivité de la commune en créant un véritable lieu de vie pour ses habitants. C’est dans les années 90 que le projet commence à prendre corps avec les premières acquisitions foncières de la municipalité en vue de cet aménagement d’envergure. Un travail de fond a été réalisé depuis par les élus pour acquérir dès que les occasions se présentaient, les terrains nécessaires pour répondre aux ambitions. La patience et la volonté dont ont fait preuve les Conseils municipaux successifs, permettent aujourd’hui de travailler sur un projet dont les décisions finales d’aménagement appartiendront à la commune : c’est bien l’intérêt général qui primera.

Les élus resteront ainsi maîtres des choix d’aménagement réalisés et c’est bien là tout l’enjeu de Saint‑Pierre 2025 : conserver le pouvoir de décision sur les différentes implantations pour appliquer une politique claire.

Certaines pistes sont immédiatement écartées (installation de supermarchés, d’activités de loisirs à grande échelle…) pour favoriser l’implantation de commerces de proximité, de services publics, de lieux de vie (bars, restaurants…) et de loisirs à l’échelle du territoire ; permettant les rencontres et positionnant l’humain au centre du dispositif. En matière d’habitation, 25 % des logements qui seront construits sur ce lieu seront des logements locatifs sociaux qui permettront de promouvoir la mixité sociale dans le quartier et plus largement dans la commune.

L’environnement et le développement durable au cœur

fotolia_72060226_xl-web

Saint‑Pierre Centre 2025 est à la fois un projet ambitieux qui répond aux besoins des habitants et futurs habitants de la commune, mais également respectueux de son environnement. L’intégration des futurs aménagements dans l’espace existant fait l’objet d’une attention toute particulière : favorisation des modes doux, constructions de bâtiments basse consommation, préservation des espaces verts,…

L’objectif affiché : trouver l’équilibre pour faire de ce futur cœur de ville une réelle place de vie et d’échanges pour les saint-pierroises et saint-pierrois tout en réduisant au minimum son empreinte énergétique. Le futur aménagement vise le Label « EcoQuartier ». Ce label, attribué par le Ministère du logement et de l’habitat durable, valorise en effet les opérations exemplaires qui permettent aux habitants de vivre dans des quartiers conçus selon les principes du développement durable. Un EcoQuartier doit entre autres, respecter les principes suivants :

  • l’implication de tous les acteurs de la ville, du citoyen à l’élu,
  • la contribution à l’amélioration du quotidien qui favorise le vivre ensemble ;
  • la participation au dynamisme économique et territorial  ;
  • la promotion d’une gestion responsable des ressources.

Saint-Pierre-en-Faucigny se retrouve aujourd’hui à un tournant de son histoire. En 2013, la municipalité lançait un concours d’idées avec pour objectif de récolter des pistes d’aménagement pour le projet. 3 dossiers étaient alors retenus pour alimenter le travail des élus qui a ainsi proposé une 4e piste qui donne les grandes orientations souhaitées. La déconstruction de la maison située face à la Mairie en février 2016 marque la fin de la phase d’acquisition du foncier. Cette ancienne ferme avait été achetée en 2015 par la commune.

Le nouveau visage du cœur de la commune se dessine donc, pas après pas.

2016-2025 : dernière ligne droite

Suite à la réflexion engagée par la Communauté de Communes du Pays Rochois pour la mise en œuvre d’une politique intercommunale du logement et de l’habitat, notre commune a inscrit au PLU, une Orientation d’Aménagement Programmée définie en 2017, qui a permis de traduire les enjeux majeurs de ce projet à savoir :

  • renforcer l’attractivité du centre-ville,
  • créer un nouveau lieu de vie,
  • réorganiser les espaces publics autour de la mairie,
  • proposer une nouvelle offre commerciale en accord avec l’offre existante,
  • développer une offre résidentielle qualitative.

Trois projets remis en 2013, suite au concours d’idées ont également permis à l’équipe municipale de les synthétiser et de les reprendre pour élaborer ses orientations.

Afin de conforter les différentes caractéristiques du projet et de définir une programmation plus précise, la mairie a désigné en 2018 un Assistant à Maîtrise d’Ouvrage, la société D2P. Ce projet développé au travers d’une concession d’aménagement à risque, consentie pour une durée de 6 ans, nécessite la consultation d’un concessionnaire aménageur et comprend :

  • la signature d’un traité de concession permettant de déléguer la réalisation de l’opération à un aménageur privé ou public
  • la maîtrise d’ouvrage assurée par l’aménageur
  • le risque lié au développement de l’opération transféré à l’aménageur
  • le projet développé au travers d’un permis d’aménager (ou DP) et de plusieurs permis de construire.

Des fouilles archéologiques à Saint-Pierre

Suite au diagnostic archéologique réalisé en 2019 sur l’intégralité du terrain, soit une surface de 27 374 m², les archéologues ont repéré la partie est d’un cimetière du haut Moyen Âge associé à un bâtiment probablement cultuel.

D’après ce diagnostic, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) a donné son accord pour la réalisation de fouilles archéologiques préventives qui se réaliseront de mars à septembre 2021 par l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP).

L’objectif de cette fouille est de préciser la chronologie et le développement de cet espace funéraire ainsi que la composition de la population et l’état sanitaire des inhumés.

Les archéologues interviennent sur prescription de l’État (Drac Auvergne–Rhône-Alpes), en amont de l’opération immobilière menée par la mairie : Saint-Pierre Centre 2025.

pour en savoir plus sur les fouilles archéologiques

Enfin, dans le cadre de la politique de démocratie participative initié par la nouvelle équipe municipale, la population sera régulièrement consultée sur l’avancée du projet Saint-Pierre Centre 2025.

pour en savoir plus sur le projet saint-pierre centre