Actualités / Services

Le service propreté / voirie équipé de nouveaux véhicules

La commune s’est dotée de trois nouveaux véhicules destinés au service propreté / voirie

De nouveaux véhicules plus modernes et efficaces

Soucieuse de l’environnement, la commune a fait le choix d’un véhicule gaz et d’un véhicule électrique pour équiper le service qui est en charge du ramassage des déchets sur la voie publique ainsi que de la propreté des 42 km de voirie qui composent Saint-Pierre. Cet investissement d’un montant de 250 000 € vise à moderniser le travail des agents.

  • Un véhicule électrique ADDAX MT15 en remplacement du véhicule PEUGEOT Bepper, utilisé pour la propreté urbaine : ramassage des poubelles de ville publiques et nettoyage des abords des points d’apports volontaires. Ce véhicule qui dispose d’une benne de stockage des ordures ménagères plus importante, permet une réduction des allers-retours aux ateliers municipaux.
  • Un véhicule gaz, IVECO Daily en remplacement du RENAULT Master benne, employé par le Service voirie pour l’entretien des voies, de la signalisation verticale, des espaces verts, du cimetière, des ruisseaux… Véhicule similaire au précédent mais équipé d’un bras hydraulique permettant le changement de benne. Ainsi, une benne a pu être laissé au cimetière lors des semaines précédant la Toussaint, permettant une gestion du dé-fleurissement important lors de cette période.

Ces deux véhicules font l’objet d’une subvention de la Région-Auvergne Rhône-Alpes dans le cadre de l’acquisition de véhicules propres de la Vallée de l’Arve.

  • Une balayeuse de plus grande capacité destinée au nettoyage des voies, des parkings, des avaloirs et des grilles d’eau pluviales. Ce véhicule de 4m3 contre 2m3 auparavant, dispose d’une plus longue autonomie et permet de traiter une plus grande largeur de voie. Son gabarit plus imposant permet aussi de renforcer la sécurité des agents qui sont trop souvent confrontés au comportement dangereux des automobilistes.

La propreté de la commune nous concerne tous et nous sommes tous responsables de nos comportements qui sont pour certains loin d’être irréprochables : ainsi, la collecte des encombrants laissés à l’abandon aux abords des points d’apports volontaires représente 50 m3 par mois soit 12 000 € par an pour leur traitement.