Actualités

Confinement : la triste recrudescence des violences conjugales

Confinement : la triste recrudescence des violences conjugales

La période de crise sanitaire que nous connaissons et le confinement à domicile peuvent hélas générer un terreau propice aux violences conjugales. Depuis ce mercredi 1er avril, le 114, numéro d’urgence destiné aux sourds et malentendants est accessible aux femmes victimes de violences au sein de leur famille en cette période de confinement. Ce nouveau dispositif vise à faire face à l’augmentation des violences conjugales constatée depuis le début du confinement, le 17 mars dernier.

Numéro national, gratuit, accessible 24h/24, 7j/7, le 114 permet aux femmes victimes de violences intrafamiliales d’alerter sans se faire entendre, pendant le confinement.

Concrètement, une femme ou un témoin qui ne pourrait pas téléphoner à la police ou la gendarmerie au 17 peut envoyer un message (texto) au 114 pour signaler des faits de violences. Des agents de régulation formés à l’urgence recueillent alors les informations nécessaires et les transmettent aux services d’urgence adaptés (police, gendarmerie, pompiers ou Samu selon les cas), via des numéros coupe-file prioritaires.